Le festival est un temps fort de l’harmonie écologique, économique et sociale entre le Nord Caraïbe et les citoyens

S’ouvrir sur les Caraïbes


Le festival organise un comité de pilotage du projet PACAM financé par les fonds européens Interreg. Pour l’occasion, 6 partenaires culturels caribéens seront réunis !

Le projet Passeport Caraïbes Amazonie Danse et Cirque (PACAM) veut créer les conditions de développement d’une filière artistique et culturelle en liant l’expression artistique du Cirque et de la danse tant dans ses formes traditionnelles que dans la vitalité des danses caribéennes d’aujourd’hui. Ces formes artistiques en se complétant proposent une nouvelle forme d’expression enrichie en résonance avec nos territoires. Depuis son démarrage en janvier 2018, PACAM a déjà permis à 10 artistes, danseurs et circassien, issus du bassin caribéen et de l’Europe de travailler en coordination, intégrant de nouvelles pratiques, telles que la pratique acrobatique et l’utilisation du mât chinois.

Venez rencontrer les partenaires
du projet PACAM lors d’une conférence de presse qui se tiendra le vendredi 15 Mars 2019.



Espace restaurant


Goûter une cuisine originale aux saveurs de « peyi ». Les restaurateurs travaillent avec de la vaisselle compostable pour diminuer l’impact environnemental du festival !



Démarche environnementale


En s’appuyant sur des initiatives symboliques, nous avons l’ambition de sensibiliser TOUS LES PARTICIPANTS au respect de l’environnement.

  • Inviter les artistes et les bénévoles du festival à utiliser des transports sans moteurs : vélos, trottinettes, planches à roulettes.
  • Encourager l’utilisation de contenants biodégradables et de timbales réutilisables (ou écocups) pour le village des restaurateurs et le bar
  • Contribuer à la réduction des déchets, la gestion du tri est assurée par une équipe de bénévoles de l’association qui sensibilise aux bonnes pratiques du tri sélectif sur le festival, comme au quotidien.
  • Proposer des toilettes sèches comme une alternative aux toilettes communales. Lors de l’édition du festival en 2018, 5 000 litres d’eau propre à la consommation ont pu être économisé.
  • Soutenir des démarches artistiques de plasticiens qui utilisent la récupération de matériaux en vue de la mise en décor de l’espace urbain.
  • Proposer du covoiturage pour se rendre sur le site du festival. Cette démarche contribue à l’objectif de rencontre, de mixité, de mélange que se fixe l’association. Il s’agit également de limiter les besoins d’espace de stationnement.


Accessibilité


Le festival est adapté aux personnes à mobilité réduite.

L’essentiel des bénévoles et des spectateurs sont originaires de la zone Nord-Caraïbes. D’autres marquent leur attachement à l’événement en se déplaçant pour plusieurs jours avec des réservations de logement sur le Carbet, afin de participer activement à ce rendez-vous.

ATTENTION : il n’est pas autorisé de camper sur la place des Caraïbes.

Pour toute demande d’information concernant les hébergements pendant la durée du festival veuillez vous prendre contact avec nous.