Afin de faire perdurer des partenariats initiés déjà depuis 3 ans avec les acteurs de la commune du Carbet, et de réutiliser au mieux toutes les structures de décoration construites les années passées, l’association a décidé de réaliser cette 6ème édition sur la place des Caraïbes au Carbet.

L’essentiel des bénévoles, originaires de la zone Nord-Caraïbes, seront plus facilement mobilisable sur ce secteur.

Le Lézard Ti Show a constaté lors des dernières éditions que son public est éclectique tant en terme de génération que de provenance géographique. En effet, le public est carbétiens mais également originaire de toutes les communes de la Martinique. Certains bénévoles et visiteurs marquent leur attachement à l’événement en se déplaçant pour plusieurs jours avec des réservations de logement sur le Carbet, afin de participer activement à ce rendez-vous.

L’implantation de l’association sur le territoire se traduit également par des partenariats locaux mis en place et qu’il est intéressant de renforcer tant avec les collectivités locales que les associations ou les commerçants (avec des producteurs locaux pour la restauration par exemple).

En quoi ce festival va-t-il participer au développement du territoire ?

Tout d’abord en proposant un moment convivial adapté à toutes les tranches d’âge et à toutes les classes sociales.

Le deuxième élément important est de proposer une rémunération aux artistes et associations intervenant sur le festival afin de reconnaître leur art et leur prestation comme un travail de qualité et contribuer au développement de leur activité.

De véritables collaborations s’installent avec le tissu associatif martiniquais, notamment dans le secteur Nord Caraïbes. Ce travail est en cours et l’association souhaite renforcer ce réseau d’associations locales. La présence des artisans sur le festival permet également de faire vivre et connaître des activités parfois précaires.

Les communes qui accueillent le festival valorisent leur site en participant à un événement culturel d’envergure. Cela peut devenir pour elles l’occasion d’attirer des visiteurs Martiniquais sur son territoire.

Enfin, l’association souhaite mettre à l’honneur l’échange artistique régional en invitant cette année des artistes d’autres îles de la Caraïbe.

Le festival permet ainsi de créer un lieu de rencontres et d’échanges et offre un espace de promotion artistique. Les artistes en devenir peuvent se confronter à un regard nouveau.

L’association souhaite apporter cette culture dite « de la rue » à la population lors du festival. Cette ambition est complétée par d’autres actions comme le «Ti’Show» (interventions artistiques inopinées dans les rues d’une commune), ou le « Brunch équitable » organisé par l’association Madin’ékitab, le dimanche 18 mai 2014 au Vauclin.